COMMUNIQUE DE PRESSE DE GILLES CATOIRE , ANCIEN MAIRE DE CLICHY

Publié le par Gilles CATOIRE

Clichy le 12 septembre 2018

 

J’ai déposé ce jour, veille de la date limite, une requête sollicitant l’annulation de la délibération du 3 juillet 2018, de l’Établissement Public Territorial (EPT) Boucle Nord de Seine approuvant la modification n°5 du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de CLICHY.

 

J’ai  déposé ce jour une requête devant le Tribunal administratif de Cergy Pontoise, sollicitant l’annulation de la délibération du 3 juillet 2018, de l’Etablissement Public Territorial (EPT) Boucle Nord de Seine, approuvant la modification n°5 du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Clichy.  

Mon mémoire est en ligne sur ce blog.

 

Je considère que mon successeur, ayant fondé toute sa communication sur l’annonce d’une révision profonde des équilibres urbains de Clichy, tant en matière de densité, de mixité sociale ou d’environnement, aurait dû demander à la  présidence  de l’EPT Boucle Nord de Seine, de procéder à une révision du PLU de la Ville.

 

Cette procédure aurait permis de mener des études préalables approfondies sur les impacts de ces bouleversements. Elle aurait également permis aux clichois de prendre connaissance des avis éclairés des architectes et urbanistes, et de s’exprimer librement et contradictoirement lors de réunions publiques sur ce bouleversement urbain..  

 

En se dispensant d’une telle procédure, l’EPT Boucle Nord de Seine s’expose à l’annulation de la procédure de modification du PLU de Clichy, et fragilise la mainmise de certains promoteurs sur la ville.

 

Ma requête s’appuie notamment sur les réactions des clichois qui se sont exprimés contre le sacrifice des équipements publics et la densification massive de la Ville lors d’une enquête publique menée à la sauvette en pleine vacances scolaires, et sur les messages d’alerte lancés par des autorités intellectuelles , dont Jack LANG, les héritiers des constructeurs de la Maison du Peuple porteurs du respect de leur œuvre, et de grands architectes du monde entier. Certains d’entre eux estiment que la Maison du Peuple devrait être classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

 

A la veille des Journées Nationales du Patrimoine des 15 et 16 septembre, le calendrier de ce recours interpelle aussi la Ministre de la Culture, Françoise NYSSEN, qui a l’opportunité de montrer sa détermination à combattre toute spéculation immobilière sur un monument historique classé en demandant  au maire de Clichy de revoir sa copie pour élaborer avec les clichois un autre projet pour faire de cet équipement un lieu culturel  s’appuyant sur les technologies d’aujourd’hui comme l’avaient fait LODZ ,BAUDOIN et PROUVE en utilisant des techniques d’avant-garde pour l’époque.

 

D’autres dispositions de cette modification n° 5 remettraient en cause le « cluster des industries de la culture et de la communication » du Grand Paris autour du prolongement de la ligne 14 du métro, dans lequel la vile de CLICHY s’était déjà impliquée  en permettant l'installation d’entreprises de culture et de communication, comme dans l’îlot  BOISSEAU qui devait permettre le développement porteur d'emplois  de celles qui y sont déjà implantées.

 

 La dénaturation de la rue Simoneau conçue comme modèle par les hygiénistes de la Seine et dont Louis Ferdinand CELINE avait fait le décor de son roman « Voyage au bout de la nuit » et la suppression des protections  d’immeubles remarquables dont certains  Art  Nouveau, inscrites dans le PLU à la demande de la Direction du Patrimoine devraient également  faire réagir  la Ministre de la Culture .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article